Si l’on rêve bien sûr toutes et tous d’une histoire d’amour éternelle, de tomber directement sur l’homme ou la femme de sa vie, ce n’est pas toujours le cas. Les Rita Mitsuko chantaient « Les histoires d’amour finissent mal en général », et personne n’est à l’abri d’un chagrin d’amour. Et bien sûr, ça fait mal. Un chagrin d’amour peut créer une douleur physique, et les personnes qui en souffrent ont l’impression qu’elles ne vont jamais s’en remettre. Mais rassurez-vous, on finit toujours par trouver comment se guérir d’un chagrin d’amour.

Pourquoi un chagrin d’amour fait-il mal au cœur ?

Un chagrin d’amour entraîne-t-il une douleur physique ? Pas toujours, mais parfois, la réponse est oui. De nombreuses études l’ont prouvé : avoir le cœur brisé peut faire aussi mal que de faire une crise cardiaque. Eh oui, les chagrins d’amour font mal au cœur, et pour de vrai. Plusieurs études l’ont prouvé : une rupture peut provoquer une douleur émotionnelle si forte qu’elle se ressent physiquement. Poitrine serrée, maux de ventre, maux de tête, difficultés à respirer… Les symptômes sont comparés à ceux d’une crise cardiaque, rien que ça, ou encore au manque ressenti par un toxicomane en période de sevrage. La preuve qu’on peut vraiment « être accro » à quelqu’un !

Pourtant, tout se passe au niveau du cerveau. Des études d’IRM de personnes ayant le cœur brisé ont révélé que le chagrin active des mécanismes cérébraux similaires à ceux activés lorsque nous ressentons une douleur physique. Cette dernière peut persister plusieurs jours, voire plusieurs mois. Mais pas de panique : la vie finit par reprendre son cours après une période de deuil. Il faut juste savoir prendre le temps de comprendre et d’accepter sa peine, pour mieux l’apprivoiser.

Comment se remettre d’un premier chagrin d’amour ?

Le premier chagrin d’amour est souvent le plus difficile à encaisser. Lorsque l’on commence sa vie amoureuse, tout est généralement idyllique, et les contes de fées comme les films romantiques nous ont bercés dans l’idée qu’une histoire d’amour pouvait durer toujours. Bien sûr, c’est possible, mais cela n’arrive que dans de très rares cas. Et quand la rupture arrive, la douleur est présente, même si certains essayent de faire bonne figure. Pourtant, vous avez tout à fait le droit de souffrir, d’avoir mal, de pleurer, de crier, de vous énerver… Bref, de laisser sortir ce surplus d’émotion. Tout garder à l’intérieur peut transformer un chagrin d’amour en douleur physique insurmontable.

L’important, c’est d’écouter son corps, son cœur et son instinct. C’est votre histoire, c’est donc à vous de l’appréhender comme vous le sentez. Prenez le temps d’être triste, de revivre les bons comme les mauvais moments de votre relation achevée, et surtout, rappelez-vous : les expériences nous forgent, et votre prochaine relation sera encore plus belle grâce à tout ce que vous avez appris à travers cette histoire d’amour, cette rupture et ce chagrin d’amour qui fait mal au cœur.

Comment se guérir d’un chagrin d’amour grâce à ses proches ?

Dans le cadre d’un chagrin d’amour, mieux vaut ne pas affronter les choses en solo, sous peine de se laisser submerger par les émotions. Tous les spécialistes s’accordent pour le dire : si les larmes vont avoir une fonction libératrice, le fait de verbaliser sa peine auprès de ses amis ou de sa famille, ou même en consultant un psychologue, va permettre de mettre des mots sur la douleur, de mieux l’appréhender, afin d’éviter un chagrin d’amour qui ne passe pas.

La mission de vos proches dans cette période difficile ? Vous écouter, d’abord. Sans vous interrompre, sans vous dire que vous en faites trop, que vous êtes ridicule, qu’il faut aller de l’avant, là tout de suite maintenant. Puis, de vous consoler. Parfois, ils n’auront même pas besoin de parler, juste d’être présents, de vous offrir une épaule pour pleurer, de vous serrer très fort dans leurs bras. Ces derniers pourront également partager leurs propres expériences de ruptures douloureuses, et ainsi vous rappeler que vous n’êtes pas seul, et qu’ils vous comprennent. Enfin, leur dernière mission : vous changer les idées. Sortir et s’amuser quand on se demande comment survivre à un chagrin d’amour n’est pas toujours facile, mais cela peut se révéler salvateur. Car si les histoires d’amour ne sont pas toutes éternelles, les liens que l’on partage avec sa famille ou avec ses amis sont généralement bien plus forts et bien plus solides. D’ailleurs, si vous ne savez pas vers qui vous tourner, vous pouvez également chercher de l’aide contre le chagrin d’amour sur les forums consacrés au sujet.

Comment survivre à un chagrin d’amour ? Les étapes du deuil

Comme lors d’un décès, un chagrin d’amour entraîne une période de deuil, certes différente, mais également importante. Pour surpasser la douleur, vous allez sans doute vivre les cinq étapes classiques du deuil, qui sont la réponse à la question : « Comment se guérir d’un chagrin d’amour ? »

  • Le déni : vous n’arrivez pas à réaliser, à accepter que votre histoire est finie. C’est normal, vous êtes en état de choc, l’esprit embrouillé, incapable de voir au-delà de la tristesse que cela vous provoque.
  • La colère : être énervé contre votre ex, contre vous-même, contre la planète entière, c’est normal. Et c’est même plutôt une bonne chose, tant que vous vivez cette colère de manière saine. Casser une ou deux assiettes, brûler les lettres d’amour de votre ex, oui. Stalker, harceler, menacer : c’est non.
  • Le marchandage : plutôt que d’accepter pleinement la situation, vous essayez les négociations. Soit avec votre ex en lui promettant que vous allez changer, que tout ira mieux. Soit avec vous-même, en vous disant : « Si je fais ça, il ou elle va regretter de m’avoir quitté·e, et peut-être que l’être aimé reviendra. » Malheureusement, cela ne marche pas à tous les coups.
  • La dépression : c’est sans doute la période la plus difficile à vivre. Rien ne semble pouvoir vous sortir de cette profonde tristesse, et vous allez sans doute vous dire que ce chagrin d’amour qui ne passe pas va durer toujours. Mais rassurez-vous, la tristesse n’est qu’un moyen d’évacuer la souffrance.

L’acceptation : c’est l’étape finale. Vous faites enfin le deuil de votre relation, et si le chagrin d’amour est toujours un peu présent, vous arrivez à retrouver le sourire, à imaginer à nouveau l’avenir sereinement. Tout va bien se passer, promis.