“Friend zone”, un terme qui circule depuis plusieurs années et qui nous nargue ! Vous vous demandez si vous n’êtes pas en train de vous faire “friend zoner” ? On vous dit tout !

Quels sont les signes de la friend zone ?

Vous venez de rencontrer une personne qui vous plaît et même plus : qui vous laisse la sensation d’avoir de doux papillons dans le ventre. Seulement voilà, vous n’êtes pas tout à fait sûr(e) de lui plaire en tant que potentiel partenaire amoureux. Vous vous retournez le soir dans votre lit : suis-je dans la friendzone ? Incapable de fermer l’oeil, vous vous repassez le film des dernières interactions que vous avez eues avec elle ou avec lui, tentant de déchiffrer les signes qui vous donneront la réponse à la question qui vous taraude : friendzone ou pas ? Lui plais-je vraiment ou sommes-nous simplement amis ? Une question que tout le monde s’est posée au moins une fois dans sa vie.

Pas évident, en effet, de savoir si l’on plaît vraiment à quelqu’un. Selon les caractères, les signes peuvent être soit très clairs… soit pas du tout. Qu’il s’agisse d’un de vos collègues, d’un ami que vous commencez à envisager comme potentiel amoureux, ou encore de ce garçon, là, que vous croisez tous les matins à l’arrêt de bus et qui vous lance des oeillades discrètes, il est rare de pouvoir être sûr à 100% que l’on plaît à quelqu’un ! Il y a l’indifférence, l’incompatibilité de caractères (voire carrément la mésentente) et puis il y a… la friendzone.

Petit récap et définition de la friendzone :

  • La friendzone, c’est quand une personne avec qui vous vous verriez bien sortir, partager des moments d’intimité, voire d’amour, ne vous voit quant à elle que comme un “ami”.
  • La friendzone, ça n’est pas, en soi, une mauvaise nouvelle. En effet, la sympathie que vous porte la personne qui vous friendzone soit-disant reste valable, et dans un monde parfait, ne devrait pas compter pour des prunes juste parce qu’elle ne désire pas procéder à un échange de salive ou de mots d’amour avec vous.
  • En bref, la friend zone, c’est une notion floue qui a surtout servi ces dernières années à décrire un rapport relationnel entre deux humains, où l’un se fait recaler par l’autre, et où ses sentiments ou son attirance ne sont pas partagés. Si on reprend les choses du début, on peut donc dire qu’à toutes les époques, des hommes et des femmes se sont faits friendzonés. Repensez donc à Gustave, qui était en 5ème avec vous, et qui avait dit à toute la classe qu’il ne vous aimait qu’en tant qu’amie lorsque Lorie, votre pote, avait été le voir pour savoir s’il voulait sortir avec vous. Le terme friendzone n’existait pas encore, et pourtant, il vous frappait déjà comme l’éclair qui s’abat sur l’arbre.

Friendzone or not friend zone : comment savoir ?

Alors, comment savoir si la personne que vous convoitez vous a plutôt mis(e) dans la friendzone ou la lovezone ? Comme toujours en matière de relations, il va vous falloir faire attention aux signes (et en toute objectivité, s’il vous plaît !). Afin de savoir où vous vous trouvez, vous pouvez mettre en place quelques “tests de friendzone” qui vont vous donner une réponse — ou du moins éclaircir la situation.

  • Tentez un rapprochement avec la personne que vous désirez : proposez-lui un verre rien que tous les deux, un ciné, à deux toujours, ou sous-entendez que vous aimeriez apprendre à la connaître de façon plus intime. Si elle décline, ou qu’elle ramène tous ses potes à la séance de cinéma, c’est que : soit elle n’a pas compris votre intention, soit elle l’a bien comprise – mais souhaite vous faire passer le message “on est une bonne bande de potes, tu trouves pas ?”. De POTES. Friendzone.
  • On aimerait pouvoir être catégoriques et vous dire qu’une personne qui se confie à vous rapidement cherche en un sens à sauter l’étape de la séduction et à entretenir un lien intime amical plutôt qu’amoureux. Mais ce qui marche au lycée n’est pas tout à fait vrai plus tard. Une personne peut très bien se confier rapidement à vous et pouvoir vous convoiter. Ça peut même être le signe encourageant qu’elle vous fait confiance et vous apprécie. Il va donc falloir la jouer fin inspecteur et décrypter les messages ambigus au travers des sujets abordés : il ou elle mentionne l’existence d’un partenaire, d’un ex qui lui reste en tête, ou d’une conquête espérée (qui n’a rien à voir avec vous) ? Il est probable qu’il ou elle envoie le signal : friend zone.

Bref, pour savoir si vous avez une chance d’engager une relation romantique avec quelqu’un, le mieux est encore de tenter votre chance. De ne pas rester trop longtemps dans le doute et l’illusion, et de se lancer. Proposez, posez des questions, apprenez à vraiment connaître la personne. Et si vous développez des sentiments qui ne sont pas réciproques, eh bien, c’est la vie, et au moins, vous, vous n’aurez pas de regrets.

De la bonne étiquette du friendzoné

On a vu plus haut la définition de la friend zone. Mais celle-ci ne suffit pas à recouvrir toute la complexité des relations humaines. Se faire “friendzoner” quand on a du désir ou des sentiments pour quelqu’un, ça n’est jamais très agréable. Mais nous vivons dans un monde où les gens qui nous entourent ne nous doivent rien d’autre que l’honnêteté, la sincérité, et une certaine bienveillance (et encore, dans certains cas, c’est encore beaucoup demander).

Si vous vous faites friendzoner, ne voyez donc pas ça comme un échec, ou un rejet pur et simple. Après tout, l’amitié peut durer parfois bien plus longtemps que l’amour. Si votre attachement à cette personne est sincère, vous saurez apprécier à sa juste valeur l’affection et l’amitié qu’elle vous porte. Vous avez peut-être l’impression d’avoir mis vos espoirs dans une histoire d’amour pour rien, mais vous avez gagné une amitié — et peut-être pour la vie. Il y a pire comme lot de consolation, non ?